A tous ceux qui me traitent de bisounours parce que je ne vais pas voir les films qui font peur ou que je ne lis pas les livres qui finissent mal...

Sachez que Darwin supportait les plus mauvais romans à condition qu'ils finissent bien : "ceux qui finissent mal devraient être interdits par la loi".

J'y vois un signe indiscutable que même si en apparence les méchants se reproduisent plus que les bons, à un moment ou à un autre, ça va bien finir.

Mais est-ce le fait que "ça finisse" doit être considéré comme une bonne nouvelle ? ou alors est-ce que la fin est le seul moyen que les "méchants ne gagnent pas à la fin ?".

darwin

La vie serait tellement moins inquiétante si j'allais chasser le caribou avec Sarah Palin.