C'est le jour où j'ai découvert nicrunicuit ! Le blog de Marie-Claire Frédéric. La découverte est assez relative, puisque la lactofermentation existerait depuis avant le feu ou presque. Ca se passe comme ça : vous mettez des légumes dans un bocal avec du sel et de l'eau, et vous fermez le bocal presque à fond. Au début, vous avez une première bactérie, qui est présente naturellement sur les légumes, qui se met à manger toutes les autres : d'ailleurs, elle a un nom de pokémon féroce (non je ne joue pas, mais tout le monde vit avec connaît quelqu'un qui, bien sûr) : Leuconostoc quelque chose. Ensuite, deux autres lactobacilles entrent en jeu et éliminent la première, et résultat : il n'y a plus aucune batérie capable de putréfier ou altérer vos légumes. Ils sont devenus immortels.

FullSizeRenderJe ne sais pas ce qui chagrine le plus Epiméthé : l'immortalité de ses ennemis naturels, l'intense activité qui se déroule dans les bocaux et qui se manifeste par des pschitt et des bulles de CO2, ma nouvelle passion pour les bocaux Le Parfait (fabriqués en France, n'hésitez pas : je dis ça pour ceux dont les parents n'en ont pas 50 dans leur cave)... Pourtant le saucisson est également lactofermenté, et qui dit "choucroute" dit "saucisses"...?

Le principal intérêt, c'est quand même la forte dose de probiotiques présente dans les conserves lactofermentées. Pour apprécier les probiotiques, il faut avoir lu le Charme discret de l'intestin, de Giulia Enders. (Après ce livre, mon intestin est devenu mon meilleur ami. Puis j'ai lu Régénérez votre foie, de Sandra Cabot, et mon foie est devenu mon nouveau meilleur ami. A ce moment là, Epiméthée m'a demandé d'acheter un livre sur le cerveau pour apprendre à m'en servir, et j'ai arrêté de lire des livres sur mes organes.)

Je vous dis tout de suite que je n'ai pas goûté à mes conserves, pas encore. Mais si je n'ai rien publié d'ici 18 mois, ça pourrait signaler un échec, ou alors une grosse flemme de blog. J'ai fait pire ! Toutefois, il semble que la Lystéria et le botulisme sont mangés par Leuconostoc : c'est prouvé, le capitaine Cook a conservé son équipage frais et dispos en les nourrissant de choucroute !

Je vous passe les détails, ils sont tous, mais alors tous, sur le site nicrunicuit ; si vous avez une question n'hésitez pas à vous farcir les 352 commentaires de chaque note, il y a de fortes chances que quelqu'un l'ait déjà posée et l'auteur répond super gentiment. En plus, les aliments lactofermentés, on dirait que ça rend aimable!

 

PS : zerowastechef a aussi une belle collection de recettes lactofermentées.