Ca fait des années qu'on se connaît toi et moi ? je dirais même que ça fait quasi 25 ans qu'on marche la main dans la main, voire ta main dans ma poche. Ou ma poche dans la tienne. Je t'en ai confié des choses, que je ne confierais pas à grand monde ! Bon bien sûr, ce ne sont pas des milliards qui se sont accumulés chez toi grâce à moi, mais reconnais-le, je n'ai jamais été beaucoup à découvert ? Ces derniers temps, avec l'appartement, c'est plutôt moi qui ai une grosse dette, contrairement aux apparences (oui les comptes remplis, ce sont les sous d'Epiméthée, il ne peut pas s'en empêcher, il met aussi ses millions de chaussettes et de tee shirts dans MES placards quand les siens débordent, au lieu de faire du tri régulièrement comme moi. Mais je m'égare) mais au bout du compte, tu auras quand même largement gagné sur l'opération, donc rien n'aurait dû assombrir notre histoire.

Bien sûr, il y a eu ces signes avant coureurs que je n'ai pas su voir, ou pas voulu. Quand on aime, qu'on fait confiance, tu sais ce que c'est ! (Avec Jérôme,... mais je ne veux pas remuer le couteau dans la plaie). Il y a bien un moment où tu as voulu m'imposer un abonnement jazz que je n'avais nullement demandé, et que tu n'as accepté de me rembourser qu'après plusieurs demandes formelles et finalement une menace de plainte pour détournement de fonds... Il y a bien cette autre fois où tu as failli me planter mon achat d'appartement au dernier moment, alors que ça faisait trois fois que je te demandais de reporter mon prêt... mais je suis indulgente, je suis miséricordieuse, je suis... aveugle.

Sauf que là, vraiment, tu as poussé le bouchon un peu trop loin, Maurice, avec tes filiales dans les paradis fiscaux et tes spéculations sur les matières agricoles.

Spéculer sur la faim ! tu te rends compte ? ça fait mourir des gens et même des enfants, ce genre de pratique. Les enfants, tu sais ? ces petites personnes bruyantes et hyperactives, mais qui représentent l'avenir ! Bien sûr, toi tu regardes à de plus en plus court terme, donc l'avenir...!

Et les filiales dans les paradis fiscaux, est-ce que c'est bien un comportement responsable ? à chaque fois que tes clients arrêtent de payer leurs impôts, nous, les gens normaux, nous en payons encore un peu plus ! Et quand il y a une grosse addition bancaire non prévue, qui doit renflouer ? encore nous !

Et tout cet argent que tu investis, quand tu choisis les secteurs les plus rentables en regardant uniquement le court terme, et qui produit des dégâts sociaux et environnementaux !!

Alors tu vois, je crois qu'on n'a plus grand chose à se dire, ma banque. Je te quitte, Adieu. Ne t'inquiète pas, je paierai mes dettes, mais j'emporte mes sous (les sous d'Epiméthée) chez quelqu'un qui en fera un meilleur usage que toi.